• Le Capricorne

• Le Capricorne est un signe de terre, cardinal, dont la planète maîtresse est Saturne. C’est le dixième signe du zodiaque qui oppose le Cancer…

(23 Décembre-20 Janvier)z10_over


Morphologie : Le Capricorne est régi par la planète Saturne qui est la planète de la concentration et de l’enfermement. Nous aurons ainsi une personne de type confiné. De grande taille, il est très mince, parfois maigre, avec une ossature solide. Il a le visage anguleux, les yeux enfoncés, les joues creuses, les pommettes saillantes, les lèvres minces, les sourcils épais, le nez fin. Il présente un aspect peu souriant, renfermé, timide, discret, peu communicatif. Le regard est direct et froid. Il dégage très jeune une grande maturité, du calme et de la détermination, un profond sérieux. L’habillement est très sobre, discret, peu coloré.

Attributs : Le Capricorne est, de tout le zodiaque, le signe le plus introverti. Il représente l’incarnation terrestre des qualités que l’on accorde à la planète Saturne, l’introversion et la restriction. Comme tous les signes de terre, il cherche à concrétiser et à matérialiser ses convictions personnelles. Pour cela il emploiera la rigueur, la persévérance, le calme, la sérénité, le sang-froid, la maturité, la prudence, le sens des responsabilités. Novateur, qualité commune aux signes cardinaux, il met en place une réglementation intérieure, une ligne de conduite au quelles il se tient d’une façon durable et rigoureuse. Il est très rapidement capable d’imposer ces lois et cette structure qu’il aura au préalablement établies lui-même. Très ambitieux, il a besoin de sérénité pour s’élever régulièrement et sûrement vers ses objectifs. Avec beaucoup d’exigence, il s’oblige à la perfection, au conformisme et à la réussite. Il ne supporte pas les écarts de conduite et se pardonne difficilement le laisser-aller. Il est très sévère avec lui-même et avec les autres. Fort doué pour les réglementations et les mises en place, il organise les initiatives dans le calme et la sérénité, il fait respecter les règles qu’il aura lui-même édictées. Il impose, avec facilité et rigueur, cette discipline indispensable à l’implantation de toute action. Son exigence et son sang-froid seront rapidement ressentis par son entourage comme de la froideur et de la dureté. Très conformiste, il est également très intègre. Tout écart est pour lui impensable et impardonnable. Il est ainsi rancunier et intraitable. Son désir de perfection est très élevé, ce qui le pousse dans certains cas à mettre la barre trop haute. Il ne mesure pas toujours les limites humaines de ce qui est possible ou pas. Mis alors face à un échec, il se culpabilise de n’avoir pu obtenir la perfection et (où) culpabilise les autres de n’être pas à la hauteur. Il se sent ainsi très souvent enfermé dans des limites, des réglementations, des obligations qu’il s’est imposées soit par conformisme, soit par trop d’exigence. Il devient alors défaitiste et pessimiste, il s’affirme en cultivant la dévalorisation. Il n’agit plus, persuadé de n’être capable de rien. Il ne peut se pardonner un quelconque échec, et pardonne peu l’échec de l’autre. Sa rigueur intérieure engendre alternativement la honte, si son objectif n’est pas atteint, ou une grande sérénité et paix intérieure si, au contraire, il a su mettre ses ambitions à la hauteur de ses possibilités. Il a le succès humble, calme et peu expansif. Pour lui, il est normal et non pas glorifiant d’atteindre le but fixé. Son besoin d’ordre intérieur, le sens inné de la notion du bien et du mal, de ce qu’il faut faire ou ne pas faire, l’amènent très souvent vers la philosophie et l’élévation spirituelle. Il recherche les lois cosmiques ou philosophiques déjà existantes. Il est attiré par toutes les règles, les applique sans connaître toujours leur signification ou leur utilité. Cet instinct implique un contrôle permanent de l’émotion. Il avance suivant un tracé préexistant qu’il s’est fabriqué, sans laisser place au ressenti ou aux pulsions primaires. Il maîtrise son corps, ses pensées et son émotivité dès le plus jeune âge. Les enfants nés sous le signe du Capricorne dégagent une grande maturité et un sens inné des responsabilités. On dit qu’ils naissent « vieux ». Mal vécu, l’instinct de contrôle l’entraînera vers le goût de la restriction, de la limitation, de la frustration. Il se sent en manque, en isolement, incapable de communiquer et de partager. Il est ainsi soit très stable, avec beaucoup d’assurance, soit rigoriste avec beaucoup de sévérité. Il est plus doué pour la réussite professionnelle que sentimentale, car il a beaucoup de difficultés à aller vers le « lâcher prise » indispensable à l’expansion affective. En revanche sa rigueur, son sérieux seront grandement appréciés dans le social.

Il est plus… que les autres signes : Introverti, froid, distant, serein, culpabilisé, rigoureux, perfectionniste, bloqué, renfermé, discret, persévérant, restrictif, accusateur, culpabilisant, conformiste, rigoriste, exigeant, isolé, pessimiste, rancunier, prudent, de sang-froid, attaché aux lois, mature, responsable, strict, sévère, rude, intègre, sceptique, stable, discipliné, frustré, peu hasardeux. Il est de tout le zodiaque le signe qui a le plus la notion du bien et du mal.

Santé : Le Capricorne est le dixième signe du zodiaque. Il régit les genoux, les articulations, les os et les dents. Il représente la solidité, la raideur, la robustesse. Il est ainsi l’élément solide et dur de notre corps, le calcium que l’on trouve dans les os, les dents, les ongles. Nous aurons alors des excès ou des manques de calcification, des fractures, de l’ostéoporose, des épanchements de synovie, vie, des désarticulations. Les dents représentent bien sûr également un élément, soit de grande solidité, soit au contraire de grande fragilité. Ce signe donne souvent la possibilité d’une grande longévité.

Il symbolise : La nuit, l’obscurité, le noir, le gris. Le vieillard, l’ancien, l’ancêtre, la connaissance, la philosophie, la loi, la réglementation, le devoir civique. La longévité, la robustesse, la sérénité, la restriction, la culpabilité, la frustration. La montagne, le rocher, la chèvre, le bouquetin, les grottes. La carrière.

Destin : Le Capricorne est fait pour la réglementation. On le trouvera dans un métier où il aura un poste à responsabilités, où l’organisation et la discipline seront de rigueur : directeur d’internat, responsable dans une administration, haut fonctionnaire de l’État. La carrière se bâtira avec beaucoup de régularité et de persévérance. Sa maturité le fera partir très tôt du foyer parental et il refusera toute aide extérieure. Il sera tenté, la quarantaine approchant, par une initiation dans un mouvement philosophique ou ésotérique. La vie sentimentale sera basée sur la construction d’un couple solide où les ambitions sociales se rejoindront. L’éducation des enfants sera donnée sur un mode conformiste avec beaucoup de principes et de règles.

Dans une autre incarnation : Dans une autre incarnation, le Capricorne était responsable de logistique militaire ou administrative, majordome, huissier, directeur d’école ou de pensionnat, supérieur(e) d’un établissement religieux, architecte, expert-comptable. Dans cette incarnation, il aura instinctivement le sens de l’organisation, du devoir, du calme, de la sérénité, de l’attirance pour les lois et les réglementations, il aimera vivre dans l’ordre et le conformisme. Son karma sera de dominer son penchant pour le jugement arbitraire, pour les accusations culpabilisantes, pour un conformisme résigné. Il subira au cours de sa vie des reproches, des obligations contraignantes, des obligations envers les membres de sa famille.