• La Vierge

• La Vierge est un signe de terre, mutable, dont la planète maîtresse est Mercure, C’est le sixième signe du zodiaque qui oppose les Poissons…

(24 Août-23 Septembre)z6_over


Morphologie : La Vierge est dirigée par Mercure, qui est la planète de la réflexion et de l’intelligence. Nous aurons ainsi un personnage de taille moyenne, au corps bien proportionné, avec un visage dont l’étage supérieur est plus développé que l’étage inférieur. Le front est large, les tempes sont dégarnies, la bouche est fine, le nez est petit, les narines sont rétractées. Les yeux sont larges et grands, très observateurs, ils analysent avec beaucoup de critique. Le visage est fixe, peu significatif, comme figé sur une expression d’étude et de réflexion. Il dégage de la retenue, de la réserve, semble en position de recul pour mieux analyser. Le geste est réfléchi, parfois hésitant, discret. La démarche est régulière, effacée, silencieuse. Le natif de la Vierge parle peu, sauf pour commenter ou critiquer. Il a une apparence froide et réservée.

Attributs : La Vierge est le signe le plus analytique de tout le zodiaque, cette analyse est froide et terrestre. Ce signe donne un personnage dont la motivation principale est de décortiquer, de disséquer, d’approfondir toute situation, toute personne, tout événement qui se présentent à lui. Il observe, « coupe les cheveux en quatre », et bien sûr remarque ce qui va et ce qui ne va pas. Cette analyse est précise, détaillée et sans émotion, ce qui le rend très critique, et il peut ainsi apparaître cinglant, car il énoncera des réalités, des qualités et des défauts précis. Il se complaît dans le détail, la précision, la perfection, l’ordre, l’organisation, le quotidien. Il aime structurer ce quotidien dans ses recoins avec une grande méticulosité. Ceci en fait un maniaque, un boulimique de l’ordre et de la propreté. Il ne supporte pas le changement, le dérangement de cette organisation mise en place par ses soins avec beaucoup de réflexion. Cette analyse à outrance lui fait oublier le sens général des choses, des éléments, des personnes. Il ne regarde que le détail, avec beaucoup de critique, et finit par se concentrer sur le défaut en oubliant le positif. Dans certains cas, ce goût pointilleux de l’organisation, de l’ordre devient tellement débordant et envahissant qu’il va tout rejeter, et devenir totalement désordonné et déstructuré, préférant tout abandonner avec le sentiment qu’il n’arrivera jamais à tout maîtriser. Étant toujours dérangé par l’inattendu et l’imprévisible, il rentre souvent dans la routine, les gestes automatiques, les actes répétitifs. Un affolement général l’envahit quand tout ne fonctionne pas comme prévu. Ce signe de terre oriente son analyse essentiellement sur les valeurs matérielles ou concrètes de notre univers, plus que sur les valeurs spirituelles ou philosophiques. Il a besoin de vérifications tangibles. Ce signe mutable dirige la personne vers une analyse sans fin, cherchant ailleurs, plus loin, ce qu’il y a de plus à comprendre. C’est pour cela qu’il est facilement angoissé, car il a souvent l’impression, même après une recherche très longue, qu’il y a encore un petit détail qu’il ne maîtrise pas. Il peut ainsi être bloqué dans son action, de peur d’avoir oublié quelque chose, ou de ne pouvoir tout faire. Il préfère se cantonner aux gestes et actes auxquels il est habitué et qu’il maîtrise parfaitement. il est ainsi un remarquable second, car il aime suivre un modèle préétabli, organiser et appliquer concrètement une décision prise par les autres. Cela lui enlève l’angoisse et l’émotion d’une vision générale, d’une vue d’ensemble. Il est parfait pour structurer le quotidien et aime vivre au travers du soi-vice journalier. Il met un point d’honneur à exécuter consciencieusement les ordres et les désirs de ses supérieurs. Cette analyse sans fin, ce sens critique se retournent souvent contre lui, car étant très lucide, il est Parfaitement conscient de ses propres défauts qu’il regarde à la loupe. Il manque totalement d’assurance et comme tous les signes mutables recherche une restructuration ailleurs, ou se renferme sur lui-même, se réfugie dans le mutisme. Il peut paraître « bloqué », paralysé par la peur d’agir, prisonnier de son analyse. Si vous lui demandez pourquoi il n’agit pas, il répondra qu’il réfléchit. Sentimentalement, l’analyse l’emporte là aussi et son cœur ne vibre qu’après une observation lente et scrupuleuse. Sa sentimentalité, ou l’expression de celle-ci, s’en trouve totalement altérée par son manque d’assurance, qui paralyse son envie de se dévoiler, de livrer ses émotions. Le mode d’expression de la Vierge est alternativement cinglant et critique ou inhibé. Au fil des années, connaissant mieux son défaut, ses paroles vexantes car trop ajustées, il hésite à parler de peur de blesser son interlocuteur. Son goût pour l’habitude, le préétabli, lui donne le sens de la moralité et du conventionnel. Il se permet ainsi de juger sévèrement le « hors normes ». Il se sent bien dans la routine, l’ordre, le quotidien, le service. Ceci l’entraîne souvent à chercher professionnellement ou sentimentalement des structures solides et rigides, déjà existantes, car il n’est que très peu doué pour la création ou l’originalité.

Il est plus…, que les autres signes : Analytique, intellectuel, organisé, ordonné, pragmatique, logique, réfléchi, méthodique, calculateur, critique, précautionneux, maniaque, tatillon, serviable, moralisateur, routinier. C’est le seul signe où l’analyse ne sait s’interrompre.

Santé : La Vierge est le sixième signe du zodiaque, qui régit les intestins, le système nerveux, le cerveau, Les intestins sélectionnent les aliments en vue de leur assimilation, l’angoisse du non-contrôle, de l’absence de maîtrise, se répercuteront sur le système neurovégétatif. La Vierge aura donc tendance à somatiser sur les intestins par des troubles, des déséquilibres, des hernies, des développements désordonnés. Plus rarement, l’analyse outrancière et destructrice peut développer des tumeurs au cerveau.

Il symbolise : Les moissons, les vendanges, les premières pluies. Les bactéries, les virus, les maladies. L’ordre, la propreté, la pureté, la virginité, la limitation, le service, le devoir, les corvées. Le domestique, l’employé, l’infirmière, le garde-malade, le médecin, le mathématicien, le critique, le contrôleur.

Destin : Le natif de la Vierge est fait pour l’analyse et le service. Sa destinée se trouvera dans les métiers où son sens du devoir pourra se développer : infirmière, médecin, assistante sociale, employée de maison ou de mairie. Son esprit d’analyse pourra en faire un chercheur, un mathématicien, un biologiste, un laborantin, un analyste. Son sens critique lui permettra également d’être critique littéraire ou autre, inspecteur (impôts, enseignement), contrôleur. Ce signe aimera travailler plus pour une administration que pour le public. Sentimentalement, une analyse longue et précise lui permettra de choisir son partenaire, qui devra lui-même être calme et structuré. Dans certains cas, nous aurons ce que l’on appelle « la Vierge folle » qui choisira de vivre dans un désordre généralisé, sans aucune structure matérielle ni sentimentale.

Dans une autre incarnation : Dans une autre incarnation, la Vierge était comptable, se serviteur, infirmier, médecin, analyste, critique. Dans cette incarnation, il saura instinctivement se mettre au service de son entourage, aimera une profession où le service et l’analyse seront utiles. Son karma sera de vaincre son sens démesuré du détail, son goût pour la critique, sa peur de la maladie. Il subira, au cours de sa vie, des problèmes administratifs, des impératifs qui le contraindront à la servitude, des problèmes de santé.